Contact

Abo, dons, adhésions

Miracle !

Edito
le 1er/05/2008
Plus fort que toi. Lorsqu’on s’appelle Benoîte, que l’on est bergère aux alentours de Gap, que l’on a 17 ans, que l’on vit en 1664, il faut s’attendre à tout. Comme de croiser la vierge Marie et d’entamer avec elle d’amicales discussions durant plus d’un demi-siècle... En ce mois de mai 2008, l’Eglise de France reconnaît officiellement les apparitions de la mère du Christ à Benoîte Rencurel. Pareil événement n’avait pas eu lieu depuis 146 ans, date de l’officialisation des visions de Bernadette Soubirou à Lourdes. Notre-Dame-du-Laus, le sanctuaire fondé par la bergère des Alpes, accueille déjà plus de 100 000 pèlerins tous les ans. Cette ruée vers l’eau bénite va probablement encore s’amplifier. Car une sainte commission s’apprête aussi à valider un miracle en ces lieux éthérés : « une guérison physique et une conversion spirituelle simultanée » (sic). Et ce n’est pas tout ! Au Vatican, la béatification de Benoîte Rencurel est en cours. Les Hautes-Alpes, où la neige se fait de plus en plus rare, viennent sans doute de trouver leur planche de salut : le tourisme religieux.

Plus fort que lui. Lorsqu’on s’appelle Renaud, que l’on fait de la politique à Marseille, que l’on espère devenir un jour calife à la place du calife, il faut s’attendre à tout. Comme de voir la présidence de l’agglomération Marseille Provence Métropole (MPM) vous échapper par prodige alors qu’une majorité de droite vous est normalement acquise. Pour Renaud Muselier, c’est la quadruple peine : il a refusé un secrétariat d’Etat au gouvernement, il a laissé son poste de 1er adjoint à Roland Blum, il a cédé la présidence d’Euroméditerranée à son rival Guy Teissier, pour échouer in fine aux portes de MPM. « C’est là qu’il y a 80 % de tous les pouvoirs, de toutes les décisions », expliquait-il juste avant son revers. Pour le PS, qui a perdu de peu les municipales à Marseille, l’événement est un petit miracle : voilà Eugène Caselli, 1er secrétaire de la fédération des Bouches-du-Rhône, à la tête de l’agglomération ! Nul doute que le parti a orchestré quelques messes basses pour déstabiliser l’homme qui a battu dans son secteur Jean-Noël Guérini. Mais ce sont des élus divers droite qui ont défroqué Muselier : ceux de Marignane, Plan de Cuques ou Cassis, s’estimant négligés par la ville centre et une UMP toutes puissantes...

Plus fort que nous. Le calvaire de Renaud Muselier est-il fini ? Il prévoyait d’être élu sénateur en septembre. Un nouveau revers serait une véritable crucifixion... Mais en France, la résurrection des élus que l’ont croyait déchus est quasiment une institution. Une chose est sûre sans être un théologien averti : Jean-Claude Gaudin risque d’être réduit, pour son troisième mandat, à inaugurer les chrysanthèmes. Quelle morale tirer de la parabole marseillaise ? Les voies de la cuisine politique sont impénétrables. Qui sait ! Peut-être que les socialistes Robert Alfonsi ou Patrick Allemand vont s’emparer les jours prochains de Toulon Provence Méditerranée et de la Communauté d’agglomération Nice Côte d’Azur ? Cela risque d’être un peu plus long que la béatification de Benoîte... le Ravi

Infos & satire seront au rendez-vous du prochain numéro du Ravi chez les marchands de journaux dès le vendredi 6 juin. Ou, pour réaliser de miraculeuses économies tout en soutenant les missionnaires de la presse indépendante régionale, dans votre boîte aux lettres après avoir rempli et posté le bulletin ci-dessous.

@-Leravi - http://www.leravi.org