Contact

Abo, dons, adhésions

Rudy Ricciotti

Le Ravi de plâtre
le 7/06/2008

Eloignez les enfants ! Lorsque Rudy Ricciotti, éminent architecte basé à Bandol (83), prend la plume c’est rarement pour raconter des bluettes. Un courrier, daté du 2 mai 2008, qu’il a adressé au Centre des monuments nationaux circule dans les cabinets d’architectes. Le bouillonnant Ricciotti, distingué du titre d’officier des Arts et des Lettres, y distille une prose printanière tout en délicatesse. L’architecte s’insurge contre les conditions d’un marché de maîtrise d’œuvre concernant l’Abbaye de Montmajour (13). Ouvrez les guillemets : « Je veux bien admettre que ma gueule de voleur de poule et mon accent de bâtard méritent peu de considération, mais ce contrat scandaleux et méprisant n’incarne pas l’idée que je me fais de l’Etat, de la démocratie et de la culture. Je veux bien admettre que les pulsions fascistes et autoritaires puissent amener à ce délire psychopathe, paranoïaque et tortionnaire, mais je ne veux pas me faire enculer avec le sourire sardonique de la Joconde sans protester tout de même. » De fait, les termes du marché, une succession de pénalités par jour de retard, sont assez inhabituels et font peser une menace certaine sur les honoraires de l’architecte. Mais ce dernier, chevalier de la Légion d’honneur, n’est pas du genre à se laisser faire. Il poursuit sa missive au Centre des monuments nationaux en ces termes : « Par voie de conséquence, je vous prie de chercher le pigeon corvéable à merci, plumable à souhait, docile et sodomisable frontalement ailleurs que dans mon cabinet. Je vous accolade cependant à la manière des commandos marines. Je veux bien renoncer aux exorbitants 20 000 euros d’honoraires pour toute cette mission et ainsi ne rien signer et travailler gratuitement ce qui me reviendra moins cher. » Christine Albanel, la ministre de la Culture à laquelle Rudy Ricciotti, grand prix national d’architecture, a adressé copie de son courrier, appréciera sans doute cette virile interpellation. Le style, c’est l’homme. Sûr de sûr, celui de Rudy est sacrément couillu ! Poil au...

M.G

@-Leravi - http://www.leravi.org