Vaseux

février 2020 | PAR Le Ravi
21rv166trax_schreck.jpg

Le bâtonnier était donc d’extrême droite ! La formule sonne comme une accroche de feu Mary Higgins Clark, la reine du suspense. Philippe Schreck est le bâtonnier du tribunal de Draguignan. Il est donc le chef des avocats, élu par ses pairs, un personnage important dans la sous-préfecture varoise. le Ravi a l’honneur de fréquenter ce notable puisque c’est l’avocat de l’Odel Var, l’organisme para-public gérant des centres de loisirs, qui nous a attaqué à deux reprises pour diffamation. Nous avons eu l’immense plaisir de gagner l’un des procès. Et la contrariété d’être condamné en appel sur la deuxième affaire. Nous réclamons justice en cassation. La date n’est toujours pas fixée

Et voilà que Philippe Schreck se lance en politique pour les municipales, en tête de la liste « Générations Draguignan« . Officiellement, il se revendique « de droite sans étiquette« . Mais il est soutenu publiquement par David Rachline, le maire Rassemblement national de Fréjus, directeur de campagne de Marine Le Pen lors de la présidentielle. Le secrétaire départemental, Frédéric Boccaletti, confirme que le parti d’extrême droite ne présentera pas d’autre candidat à Draguignan : le soutien est officieux mais sans faille. Comme le teint de l’ogre du dessin animé, pourtant bien plus débonnaire, la couleur politique de Schreck s’avère du genre vaseuse : vert kaki, caca d’oie.  Un conte provençal qui en dit long sur la stratégie de camouflage des amis de Marine pour les prochaines élections…

Pour que le Ravi ne s’enlise pas définitivement dans la vase, abonnez-vous à la presse régionale pas pareille. Formules d’abonnement à notre offre intégrale (papier + numérique) sur leravi.org