Confiné mais pas abattu, le Ravi paraît en ligne !

mars 2020 | PAR Le Ravi
Ni le coronavirus, ni le confinement, ni une trésorerie à sec, ni un chômage partiel ne font baisser les bras du Ravi. Le mensuel régional pas pareil ne sera pas imprimé en avril mais va publier un numéro en ligne tout en animant tous les jours son site. Et l'objectif de 500 nouveaux abonnés - avec un Ravimètre à 67 % - est presque atteint. La campagne de soutien se poursuit !

Cher·e·s lecteur·ice·s

le Ravi, comme vous, se retrouve confiné pour lutter contre le coronavirus. Parce que nous voulons participer à l’effort de tous pour protéger la population, nous avons décidé de privilégier au maximum le télétravail, réduisant au minimum nos sorties tout en assurant l’indispensable travail de veille journalistique.

Dans ces conditions, réaliser un journal de 24 pages et 180 000 signes (espaces compris) n’est pas aisé. Encore moins quand les ventes de journaux en kiosques s’annoncent en forte en baisse, et où leur diffusion postale n’est pas garantie. Encore moins quand la situation de trésorerie du journal, bien avant le confinement, nous menace d’une fermeture définitive. Et puis aussi parce que, soyons honnêtes, la quasi-totalité de la team Ravi a grandi sur un cimetière d’ordinateurs, la rendant capable de détraquer tout système de télétravail dépassant le stade du courriel.

Pour que le Ravi, malgré ces difficultés, puisse continuer à porter son regard satirique et inquisiteur sur cette période, riche en informations comme en défis collectifs, nous avons décidé de ne pas imprimer le prochain numéro du journal, prévu pour parution en kiosques le 3 avril.

Mais le Ravi ne cesse pas pour autant de paraître ! Comme c’est maintenant le cas tous les mois sur leravi.org, nous continuons à publier une édition numérique. Celle-ci sera disponible en ligne et en liseuse PDF dès le mardi 31 mars.

A cause du confinement, cette édition sera allégée. Car nous sommes contraints de mettre toute l’équipe du Ravi en chômage technique partiel. L’État a annoncé le report des charges et impôts que doivent payer les entreprises. Mais pour une association économiquement fragile, ce n’est qu’un gain de temps ne compensant pas les pertes qui s’annoncent.

Heureusement le Ravi, plus que jamais, c’est désormais, en plus d’un mensuel, un site sur lequel nous publions, plusieurs fois par semaine, des enquêtes, reportages, analyses, inédits. Sans oublier, des dessins exclusifs ! Visitez régulièrement leravi.org : la navigation y est gratuite pour tous les abonnés du mensuel. Connectez-vous ou restez connectés sur notre page Facebook ou notre compte Twitter, abonnez-vous à notre newsletter, pour recevoir les dernières actualités vues par le Ravi, et notamment des ressources culinaires et culturelles pour vous aider à résister au confinement !

En cette période troublée, nous avons plus que jamais besoin de vous. Notre objectif de 500 abonnés, indispensable pour assurer à court terme la survie financière du Ravi, et à long terme pérenniser notre aventure éditoriale, n’est pas encore atteint : à ce jour, le Ravimètre est à 67 %. Plus qu’un tout petit effort ! A peine 200 abonnés à trouver, c’est à la fois beaucoup et peu dans une région de 5 millions d’habitants ! Malgré la crise sanitaire, tous les jours, de nouveaux abonnés nous rejoignent. Merci à celles et ceux qui, ainsi, veulent lutter contre le conformavirus et éviter la disparition d’une presse libre et indépendante !

Ce moment de confinement peut être l’occasion de redécouvrir ou faire redécouvrir l’intérêt de médias pas pareils et celui du seul mensuel satirique régional de France, votre journal, le Ravi.

Nous vous souhaitons tout plein de courage dans cette période exigeante, et nous vous envoyons nos pensées ravissantes !

L’équipe du Ravi