Actualités

le Ravi ne baisse pas les bras !

Reportage France 3 Provence Alpes
le 22/11/2014

Le Ravi dépose son bilan : reportage France3... par france3provencealpes

Lire la suite...

Lettre aux adhérentes et adhérents de la Tchatche

Les administrateurs et les salariés de l’asso qui édite le Ravi prennent la parole
le 21/11/2014

Chères adhérentes, chers adhérents, Le président de la Tchatche a été contraint de déposer, mardi 18 novembre, le bilan de l’association au tribunal de grande instance. Lors de notre assemblée générale du 7 novembre, nous avions prévu de nous revoir pour une AG extraordinaire afin de décider de l’avenir de l’association une fois l’ensemble des éléments d’information rassemblés. Mais rapidement, les choses se sont accélérées. Deux rendez-vous ont précipité ce (...)

Lire la suite...

le Ravi en cessation de paiement

Début de la mobilisation pour que l’aventure d’un journal "pas pareil" en Paca se poursuive
le 20/11/2014

Qu’est-ce qui se passe ? la Tchatche, l’association qui édite depuis 11 ans le Ravi, mensuel d’enquête et de satire en Provence-Alpes-Côte d’Azur, a déposé le bilan mardi 18 novembre devant le tribunal de commerce de Marseille. Pourquoi ? Trois phénomènes : crise de la presse (moins de 2 000 exemplaires vendus par mois en dix ans d’existence, mais 50 000 lecteurs gratuits sur le web), pari interne de consolider l’emploi après la fin des contrats (...)

Lire la suite...

De l’eau dans le gazoduc

le 19/11/2014

Le projet de gazoduc « Eridan » traversant le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône suscite de nombreuses oppositions, fédérant les inquiétudes des associations et des élus. Les grands projets industriels sont souvent baptisés par des noms de dieux de la mythologie grecque ou romaine. C’est celui d’un dieu-fleuve dont a écopé le projet de construction d’un nouveau gazoduc entre Saint-Martin-de-Crau (13) et Saint-Avit (26) : Eridan ou 220 km de nouvelles canalisations pour (...)

Lire la suite...

Ecoles : chronique marseillaise d’un fiasco annoncé

le 17/11/2014

La mise en place chaotique de la réforme des rythmes scolaires à Marseille révèle au grand jour le piteux état des écoles publiques de la ville : budget municipal chagrin, encadrement « low cost », équipements obsolètes… « Le fond du problème, sur Marseille, c’est qu’il n’y a rien », soupire Corinne Vialle, déléguée syndicale SNUipp et directrice d’école au Rouet, qui raconte comment des questionnaires d’un cabinet d’experts-comptables, KPMG, ont (...)

Lire la suite...

Recherche gauche désespérément

Partis politiques : état de recomposition avancée
le 14/11/2014

Alors qu’elle est censée être au pouvoir, la gauche est à bout de souffle et accumule les revers électoraux. Une question taraude cette rentrée politique : doit-elle tenter de se recomposer en faisant éclater le Parti socialiste ? L’avis des protagonistes. Grand amateur de scooter, François Hollande semble apprécier les virages à droite. Alors qu’une partie de sa majorité les « frondeurs » - se désolidarise du gouvernement, d’autres taxent sa politique de libérale. (...)

Lire la suite...

Lydia Schenardi (FN) revendique la censure des "journalistes malhonnètes"

Le Ravi de plâtre
le 13/11/2014

La conseillère régionale des Alpes-Maritimes, conseillère municipale de Menton, responsable départementale du FN « 06 » et ex-députée européenne (vive le cumul des mandats chez les notables du pseudo parti « anti-système » !), a une conception très particulière de la liberté de la presse.Après Mediapart le 6 septembre à Fréjus (83), après Radio Galère le 8 octobre à Marseille, cela a été au tour du Ravi (lire aussi page 10), le 18 octobre au Pontet (84), de se voir interdire par le FN (...)

Lire la suite...

« L’éthique c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale..."

Le Castellet (83), conseil communautaire du 15/09/2014
le 10/11/2014

le Ravi teste chaque mois un conseil municipal en région Paca pour surveiller le fonctionnement de la démocratie locale. Ci-dessous, le conseil communautaire au Castellet dans le Var (en illustration le maire de Sanary-sur-Mer, Ferdinand Bernhard). Dans le numéro daté novembre du Ravi, en vente chez les marchands de journaux, nous avons testé le conseil communautaire de Cogolin, l’une des 3 mairie FN du "83". 15h03 Le très grand Ferdinand Bernhard, inamovible maire de Sanary-sur-Mer, (...)

Lire la suite...

Mourir guéri ?

L’avenir du mensuel "pas pareil" de Paca en question
le 7/11/2014

Lettre ouverte des administrateurs de l’association la Tchatche et de l’équipe du mensuel le Ravi aux lecteurs et aux financeurs. Vous connaissez le refrain : le Ravi a besoin de vous. Vous le connaissez bien. Il revient désormais presque chaque année, au moment de sortir la crèche du placard, le sapin du garage et mamie de la maison de retraite. Sauf que là, le mensuel qui ne baisse jamais les bras a plus que des crampes. On se demande si ce n’est pas la gangrène. En (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 67 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

La démocratie touche le Front

L’enquête
le 10/11/2014

Enquête sur le système FN, le pseudo parti « anti-système » à l’épreuve du pouvoir municipal en Provence-Alpes-Côte d’Azur... Où l’on se rend compte que l’extrême droite, aux fondamentaux idéologiques inchangés, reproduit les pratiques qu’elle prétend combattre.

JPEG - 63.7 ko

Samedi 22 octobre, Marion Maréchal-Le Pen, députée d’extrême droite et patronne du Front national dans le Vaucluse, fait sa rentrée politique au Pontet, la municipalité gérée par le FN dans le département. Les médias locaux et nationaux sont nombreux à avoir été conviés à la conférence de presse. Mais lorsqu’il se présente à l’entrée, notre journaliste, Clément Chassot, découvre que son nom est signalé comme indésirable sur une liste noire. Et des « gorilles » du service d’ordre le reconduisent fermement, mais sans heurts, à l’extérieur.

L’incident s’inscrit dans une série. Le 8 octobre, Stéphane Ravier, le sénateur-maire du 7ème secteur de Marseille a préféré suspendre un conseil d’arrondissement plutôt que de laisser Etienne Bastide, journaliste à Radio Galère, exercer son métier en enregistrant la séance publique. Le mois précédent, le 6 septembre à Fréjus dans le Var, Marine Turchi, journaliste de Mediapart a été elle aussi éjectée par le service d’ordre du Front national lors de l’université d’été du FNJ à laquelle assistait David Rachline, le sénateur-maire FN de la ville.

François Bonnet, directeur éditorial de Mediapart, Radio Galère et le mensuel le Ravi ont « rappelé solennellement qu’il n’appartient pas, dans notre République, aux formations politiques de trier les journalistes participant à leurs conférences de presse ou à leurs réunions publiques ». Quatre des clubs de la presse de la Région se sont officiellement associés à cette protestation, les témoignages de solidarité ont été nombreux… La volonté du FN de trier les bons des mauvais journalistes démontre la difficulté que l’extrême droite éprouve à dissimuler son vrai visage. Elle renforce aussi notre détermination, par un travail rigoureux d’enquête, à le dévoiler.

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « la démocratie touche le Front », dans le Ravi n°123, daté novembre 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence Alpes Côte d’Azur.
Page 10 & 11 La banalité du mal
Page 11 Le cadeau de « Marine » Joissains
Page 12 le Ravi chez Ravier
Page 12 "Face au FN, dénoncer ne suffit plus" Tribune par Gérard Perrier
Page 13 En Vaucluse, le FN montre les dents

Censure

Edito
le 10/11/2014

Le Front national trie, depuis plusieurs mois, les journalistes en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Et pas n’importe lesquels ! Depuis septembre, dans le Var, les Bouches-du-Rhône puis dans le Vaucluse, trois rédactions ont été tour à tour censurées par le parti de Marine Le Pen  : Mediapart, radio Galère, le Ravi.(Lire aussi ici)

Ce n’est bien entendu pas un hasard si l’extrême droite cible en priorité un site dédié au journalisme d’investigation, une radio libre associative, et un mensuel « pas pareil ». En quête de respectabilité et déterminé à amplifier ses succès électoraux, le FN a un besoin vital d’exposition médiatique. Mais s’il s’accommode volontiers de la presse, ce n’est qu’à la condition que celle-ci le mette en lumière sans l’importuner.

Les journalistes sont-ils responsables de la montée du Front national ? Sans aucun doute oui lorsqu’ils font seulement audience de la démagogie xénophobe de Marine Le Pen, tour à tour banalisée ou maladroitement diabolisée. Sans aucun doute non lorsqu’ils enquêtent sur le système FN, le pseudo parti « antisystème », qu’ils analysent ses fondamentaux idéologiques, qu’ils décrivent ses agissements dans l’exercice du pouvoir municipal, qu’ils décryptent les mécanismes favorisant la progression de l’extrême droite...

Etre « blacklisté » par le FN renforce notre détermination d’informer sur sa nature et ses pratiques.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°123, novembre 2014

le - 10/11/2014 -

La grosse enquête La démocratie touche le Front Enquête sur le système FN, le pseudo parti « anti-système » à l’épreuve du pouvoir municipal en Provence-Alpes-Côte d’Azur. De Fréjus (83) à Marseille (13), en passant par Le Pontet (84), Cogolin (83) et ailleurs (Orange, Bollène, Le Luc…), où l’on se rend compte que l’extrême droite, aux fondamentaux idéologiques inchangés, reproduit les pratiques qu’elle prétend combattre… Enquête, reportage, (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org