Actualités

Extrême droite : l’Equitable Café victime d’un mauvais KKKanular

Le café associatif marseillais ciblé par des groupuscules radicaux pro-israéliens
le 27/03/2017

Quelques jours avant l’agression d’un militant antifasciste marseillais, l’Equitable Café a été la victime d’un canular émanant de groupuscules radicaux pro-israéliens. « Le fond de l’air effraie », soupire-t-on, avec un certain sens de la formule, à l’Equitable Café. Le 18 mars, en fin d’après-midi, cet établissement associatif et militant situé en plein centre-ville de Marseille, au Cours Julien, a eu la stupéfaction de voir débarquer une (...)

Lire la suite...

Des tribunaux condamnés à la misère

En Paca, la justice est à la peine...
le 24/03/2017

Sous-dotée financièrement, la justice peine à rendre un service public digne de ce nom. Focus en région Paca. La ritournelle n’est pas nouvelle : la justice tire la langue. Avec un budget de 72 euros par habitant (1), la France est, au niveau européen, classée 14ème sur 28 pays. Une carence qui impacte forcément le fonctionnement de la justice, les conditions de travail du personnel judiciaire mais aussi l’accueil des justiciables. « Ce qui est le plus en souffrance ce sont (...)

Lire la suite...

Ils n’auront pas nos rêves !

Les élections vues par Anne Issler, co-responsable d’Emmaüs Saint Marcel
le 23/03/2017

Quel regard portez-vous sur la présidentielle ? Réponse d’Anne Issler co-responsable de la communauté Emmaüs Saint-Marcel à Marseille, où se déroule notamment le Festival des arts de passage... Le monde se meurt, on nous promet sa fin proche, inéluctable. Il va bientôt s’écraser contre le mur immense que nous avons laissé se construire entre quelques riches qui pillent les richesses de notre terre commune et les milliards que nous sommes à subir ce pillage. Une caste de (...)

Lire la suite...

« La culture doit retrouver toute sa place dans le quartier »

Le collectif marseillais "nos quartiers ont besoin de l’espace culturel de la Busserine" toujours mobilsé face au FN
le 22/03/2017

Mary Bellec, porte-parole du collectif « Nos Quartiers ont besoin de l’espace culturel Busserine », dans le 7eme secteur de Marseille, fait le point sur les tensions entre ce lieu de culture populaire et la mairie frontiste dirigée par Stéphane Ravier. Peu après son accession à la mairie du 7e secteur de Marseille en 2014, Stéphane Ravier (FN), avait menacé de fermer l’espace culturel Busserine avant de faire marche arrière face à la pression populaire. Depuis, le sénateur (...)

Lire la suite...

Le FN au bout du crayon : l’expo itinérante est à Marseille !

158 dessinateurs se mobilisent contre l’extrême droite
le 22/03/2017

Une exposition "pas pareille" crée l’évènement : à l’initiative de l’association Le Crayon, qui défend la liberté d’expression et le dessin de presse, en partenariat avec le Ravi, 158 dessinateurs se mobilisent contre l’extrême droite ! L’expo itinérante "le FN au bout du crayon" va faire le tour de la France, en s’arrêtant en particulier dans les villes gérées par les amis de Marine Le Pen. Elle est à Marseille (centre social de l’Estaque), (...)

Lire la suite...

Decaux fait dérailler la métropole

Aix-Marseille-Provence plumés par le géant de la pub
le 21/03/2017

Le géant de la publicité a fait condamner en appel la métropole à 507 000 euros de dommages et intérêts. Au cœur de ce conflit silencieux qui dure depuis des années : des publicités qui devaient être installées sur le garde-boue des vélos en libre-service. Une enquête de Marsactu. Dix ans. Dix ans en 2017 que les « Vélos » de Decaux ont investi Marseille ou du moins son centre-ville. Dix ans aussi qu’un petit conflit, certes silencieux, pourrit ce qui semblait être une relation (...)

Lire la suite...

Des élus, des juges : qui abuse du pouvoir ?

Historique d’un face à face tendu en Paca entre magistrats et politiques
le 17/03/2017

Si des magistrats s’intéressent de près à quelques élus régionaux, l’inverse est également vrai. Petite histoire des relations entre justice et politique(s) en Paca. « Statistiquement, il y a toujours plus d’affaires en Méditerranée qu’ailleurs. » La sentence est de Jacques Dallest, procureur de Marseille de 2008 à 2013. Si les affaires politico-financières sont loin d’être une spécialité provençale, comme le montrent par exemple les ennuis des Balkany à (...)

Lire la suite...

Le centre social Saint Gabriel, haut-parleur des quartiers nord

Paroles et parcours d’habitants pour interpeller les politiques
le 16/03/2017

Alors que les quartiers populaires ne sont souvent évoqués dans la campagne électorale que par le prisme de la sécurité, la Fédération des centres sociaux a présenté au théâtre du Merlan, au Nord de Marseille, une conférence de presse sur son rapport « Paroles et parcours d’habitants ». L’occasion de casser les préjugés et d’interpeller les décideurs publics. Assis sur un tabouret dans le hall du théâtre du Merlan dans le 14e arrondissement de Marseille, Karim, la (...)

Lire la suite...

Macron : une marche… très légendaire

Macron en Paca, combien de divisions ?
le 14/03/2017

Ni de droite, ni de gauche, porté par une foule imaginaire, Emmanuel Macron s’appuie en Paca de fait sur des élus confirmés, socialistes et apparentés, pour structurer son mouvement. Contrairement aux pronostics, l’exode massif et instantané de socialistes réformistes en cas de victoire de Benoît Hamon à la primaire de la « belle alliance populaire » n’a pas eu lieu. A l’image d’une petite vingtaine de députés de la droite du PS, seule une poignée de figures (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 123 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Tout un cinéma !

L’enquête
le 3/03/2017

Alors que la politique c’est souvent du cinéma, les salles obscures ne désemplissent pas. Des tournages à la diffusion, sans oublier les clichés plein écran, le Ravi enquête et fait son festival.

JPEG - 59.3 ko

Record battu ! 2016 a été l’une des deux meilleures années depuis 20 ans en terme de fréquentation des salles obscures. Mais entre une usine à pop-corn projetant la dernière production pyrotechnique hollywoodienne et la petite salle de quartier où est présenté un documentaire, il y a un monde. Les films indépendants peinent à trouver leur public et, partout, pèse la menace d’une uniformisation de l’offre et de la demande.

Provence-Alpes-Côte d’Azur concentre tous les enjeux et toutes les contradictions. Les liens avec le cinéma y sont historiques : c’est à la gare de la Ciotat qu’a été tourné, en 1895, l’un des premiers films. Et, plus récemment, c’est à La Garde près de Toulon, en 1993, qu’a été ouvert le premier multiplex français, remplacé l’an dernier à La Valette par un nouveau monstre avec ses 15 écrans et ses 3100 sièges. Paca est toujours la deuxième région d’accueil des tournages.

C’est aussi celle sur laquelle de nombreux films véhiculent un festival de clichés et une région où les auteurs, réalisateurs et acteurs peinent à vivre de leur métier. C’est que la profession, ultra-centralisée à Paris, ne brille pas par sa diversité sociologique et géographique. Alors que s’annonce Cannes 2017, présidé par Pedro Almodovar, déroulons d’abord le tapis rouge aux salles non commerciales qui jouent un rôle indispensable d’agora. Comme à Marseille avec la 2ème édition du Printemps du film engagé impulsé par le Ravi.

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Tout un cinéma ! », publiée dans le Ravi n°149, daté mars 2017) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 10 "Quand Paca tisse sa toile" (les salles & la diffusion)
p. 11 "De La Seyne à l’écran... noir"
p. 12 "Au pays des films Paca-strophes" (les clichés sur la région)
p. 12 "Engagez-vous qu’ils disaient !" (le Printemps du film engagé)
p. 13 Et la palme est décernée au business des tournages"
p. 13 Strip de Yakana : "Ciné L’éctoral"
p. 14 "Cinéma de quartier"
p. 14 "Aidez-nous à prouver qu’un autre cinéma est possible !" : une tribune de Christian Philibert, cinéaste, auteur de Massilia Sound System Le Film (sortie le 5 avril)

Notre affaire

L’édito
le 3/03/2017

Dans deux mois l’affaire sera pliée. Mais c’est dès maintenant que la mécanique implacable de l’élection présidentielle va s’emballer : le 17 mars date limite pour le dépôt des parrainages permettant de valider une candidature, le 21 publication de la liste des postulants, le 10 avril début de la campagne officielle, le soir du 23 désignation des deux finalistes. Et le 7 mai le nom du successeur de François Hollande sera connu. A moins qu’il ne s’agisse d’une successeuse ?

En réalité, pour cette cuvée 2017 du grand barnum démocratique, seul le calendrier est certain. Bien malin l’institut de sondage capable de déterminer qui sortira vainqueur du casting. Et c’est tant mieux ! Le caractère ouvert d’une élection est toujours une excellente chose. Comme le renouvellement de ceux qui font fonction d’autorité illustré avec fracas par l’auto-élimination du président sortant et l’issue surprise des deux dernières primaires.

Bien sûr la popularité de Marine Le Pen, héritière de son père et des heures sombres de l’histoire, gâche la fête et fait planer une menace réelle. Surtout face à la déréliction du candidat de droite, l’émiettement de l’offre à gauche, et la grande marche médiatique d’un banquier d’affaires. Reste qu’on n’avait pas autant parlé politique depuis longtemps. Un besoin de changement s’exprime avec une force rarement égalée. Et là, on peut l’affirmer avec certitude : une élection seule n’y répondra jamais. Ce changement est notre affaire et dans deux mois elle ne sera pas pliée.

Au sommaire du Ravi n°149, mars 2017

le - 3/03/2017 -

La « grosse » enquête Tout un cinéma ! Alors que la politique c’est souvent du cinéma, les salles obscures ne désemplissent pas. Des tournages à la diffusion, sans oublier les clichés plein écran, le Ravi fait son festival. 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins. Séquence enquêtes Centre d’attente et de désorientation Les espoirs des migrants évacués de Calais s’enlisent dans les Centres d’accueil et d’orientation où ils ont (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org