Actualités

A Marseille, la culture du tourisme

Culture en crise...identitaire
le 28/09/2016

Capitale européenne de la culture en 2013, Marseille vit un « après » paradoxal : à côté des grands équipements et événements, la Culture y reste malmenée. Si la culture, c’est ce qui reste quand on a tout oublié, à Marseille la situation est plus qu’inquiétante. En-dehors du Mucem et des musées rénovés, qui ronronnent de nouveau, difficile en effet de trouver dans la ville une trace de la capitale européenne de la culture de 2013. « Le seul acquis, c’est (...)

Lire la suite...

La rocade L2 « enfume » les quartiers Nord marseillais

le 27/09/2016

Une « trémie aéraulique » doit permettre d’évacuer l’air pollué d’un tunnel de la future partie Nord de la rocade « L2 » à Marseille. Entre la Busserine et la Benausse, l’autoroute urbaine dessinera une muraille de plusieurs mètres de haut, avec cette cheminée sur la crête ! Une enquête de Marsactu. « Tu es au courant ? Quand la L2 sera finie, à la Benausse, vous ne pourrez pas ouvrir vos fenêtres plus de deux minutes en continu. » La scène se passe dans le local de (...)

Lire la suite...

Entre bling bling et débrouille

Où en est Estrosi avec sa promesse de protéger la culture et ses acteurs ?
le 26/09/2016

Pour que sa région rayonne culturellement, Christian Estrosi mise surtout sur ce qui se voit de loin. Histoire qu’on se souvienne de lui en 2017 ? « Chantal Eyméoud ? Elle est très calée sur les politiques écolo, mais par contre en culture, elle n’y connaît rien ! », s’étonne un ancien conseiller régional à l’annonce du nom de la nouvelle vice-présidente déléguée à la culture de la région Paca venue remplacer Sophie Joissains démissionnaire. « Cette dernière, pour (...)

Lire la suite...

Faire Signes

Paca fait toujours la sourde oreilles aux sourds
le 23/09/2016

Ce samedi 24 septembre c’est « la journée mondiale des Sourds ». Ils revendiquent leur droit à être des citoyens comme les autres, reconnus par leur langue et leur culture. Mais, en Paca comme ailleurs, il n’est pas facile de se faire entendre dans une société qui fait la sourde oreille… « Il y a bien, bien longtemps, les entendants étaient dans un langage corporel, explique Mamadou Ly, sourd et chercheur en linguistique. Les mains sont très présentes dans (...)

Lire la suite...

La petite ferme dans la cité

Des moutons au coeur des quartiers Nord marseillais
le 22/09/2016

Installée dans le 14ème arrondissement de Marseille, la ferme pédagogique de la Tour des Pins tente de s’ouvrir au quartier. Reportage. « Je vous attendais ! » Ça fait bien un bon quart d’heure que nous échangeons dans sa chèvrerie avec Marie Maurange quand elle lance cette invitation dans un grand sourire. Débarquée de Briançon, il y a deux ans, pour reprendre la ferme pédagogique de la Tour des Pins, propriété de la ville de Marseille, cette petite blonde avenante et (...)

Lire la suite...

La maire d’Avignon fait son festival

Culture en crise... identitaire
le 21/09/2016

Cécile Helle (PS) a « une nouvelle ambition culturelle » pour Avignon : culture pour tous, émergence de jeunes artistes… Mais sur fond de baisse des subventions, l’accueil des acteurs culturels de la ville est très mitigé. Avignon, terre du plus important festival de théâtre international, ville de culture... Ce n’est pas suffisant à en croire la maire, Cécile Helle (PS, élue en 2014) puisqu’elle a lancé en mars dernier « un nouveau programme d’accompagnement (...)

Lire la suite...

Cinémas à Marseille : l’art du décès

Nouvelle assemblée de soutien aux Variétés ce mercredi 21
le 20/09/2016

Côté cinémas aussi, Marseille est atypique. Alors que les projets de construction restent incertains, une association s’est créée pour soutenir les César et Variétés, deux salles toujours en difficulté. Non, Marseille, ce n’est pas qu’un navet avec Kad Merad ou une daube avec Depardieu. « C’est aussi une ville atypique côté cinéma, affirme Juliette Brimont, du Gyptis, la salle de la Friche de la Belle de Mai. Il n’y a qu’un lieu labellisé "art et (...)

Lire la suite...

Bouillabai(s)se carqueirannaise

Les tribulations de Marc Giraud, l’ex-président LR du CD 83
le 19/09/2016

Déjà mis en examen pour détournement de fonds publics, le rapport de la Chambre régionale des comptes sur Carqueiranne achève l’ancien maire Marc Giraud, désormais président du conseil départemental et son fidèle dir’cab’. « C’est l’heure de manger ! En plus y’a aïoli ! » (le Ravi n°134). On savait Marc Giraud, président LR du Conseil départemental du Var mis en examen pour détournement de fonds publics (1), amateur de bonne bouffe. Mais là le rapport de (...)

Lire la suite...

Moi, Maud Fontenoy, écolo à la ramasse

Portrait "poids lourd" de la vice présidente (LR) chargée de l’environnement au Conseil régional Paca
le 16/09/2016

La vice présidente (LR) chargée de l’environnement au conseil régional - pro schiste, pro pesticides, pro diesel, pro nucléaire, pro OGM… - traverse à la rame, mais pas en solitaire, une prometteuse carrière politique. Sous les projecteurs de la presse people. Cette plongée m’a donné une sacrée fringale ! Sacré Christian ! Ce n’est jamais le dernier pour prendre la pause devant les objectifs des journalistes. Faut dire que le cliché avait de la gueule : le président (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 109 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

In vino veritas

L’enquête
le 2/09/2016

Economie, écologie, politique, social, alternatives : à l’heure des vendanges, dans une région où le rosé dope le marché viticole, la vérité est toujours au fond du verre… A la vôtre ! 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins.

JPEG - 65.3 ko

« Le jus de la vigne clarifie l’entendement. » C’est Rabelais qui le dit. In vino veritas, la vérité est au fond du verre. Et elle n’est pas toujours belle à voir ! Dans les vignobles varois d’Origine d’appellation contrôlée, sous les ceps de prestigieux domaines, ce sont des déchets du BTP qui servent d’engrais. Les envolées lyriques du marketing de l’industrie viticole sur les vertus haut de gamme du rosé provençal cachent d’autres réalités : des vins standardisés, des vignes noyées sous les pesticides, des travailleurs précarisés, des amateurs payant parfois au prix fort de médiocres cuvées. Alors comment s’étonner que, dans une région où l’extrême droite pullule comme le mildiou, nombre de viticulteurs tournent au vert de gris ?

« Vin tant divin loin de toi est forclose, tout mensonge et toute tromperie. » Au fond du verre, se reflètent tous les enjeux politiques, économiques, sociaux et écologiques du moment. On y trouve donc aussi matière à étancher notre soif d’alternatives et à trinquer pour un monde meilleur. Le bio étend son emprise sur la surface viticole régionale. Les vins naturels ou « pas pareils », tous amoureusement produits par des artisans-vignerons, égayent nombre de caves. Des lieux ouvrent un peu partout pour les faire partager. Comme le dit François - Rabelais, pas l’autre - « beuvez toujours, ne mourrez jamais » !

Michel Gairaud

Retrouvez-nous à Marseille, le samedi 10 septembre, au Funiculaire, «  bar à vin culturel », pour une rencontre avec le Ravi afin de causer « vérité au fond du verre ». C’est à 17 heures, 17 rue Pogglioli (13 006), du côté de la Plaine.

Au sommaire de l’enquête « In vino veritas », publiée dans le Ravi n°143, daté septembre2016) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 8 "Sous le raisin, le parpaing"
p. 9 "Il a d’la cuisse" (lexique)
p. 10 Des vignerons "pas pareils"
p. 10 De l’art de picoler à Marseille
p. 11 Strip de Yakana : "En prendre une grosse caisse"
p. 11 "Paca voit e plus la vie en rosé"
p. 12 Le rouge brun fait un carton
p.12 "Des travailleurs considérés comme une charge"

Je suis

Edito
le 2/09/2016

Je suis Nice. Je suis les 86 morts, athées, catholiques, juifs ou musulmans, fauchés par le camion d’un kamikaze pétri de haine et de violence. Je suis les 13 enfants massacrés un soir d’été après un feu d’artifice du 14 juillet. Je suis ces musulmans insultés pour avoir voulu se recueillir sur la Promenade des Anglais endeuillée. Je suis Al-Toukhar. Je suis ce village syrien où 56 civils sont morts, fin juillet, sous les bombes de la coalition internationale menée par les Etats-Unis avec l’armée française. Je suis les 11 enfants tués dans leur sommeil par une frappe en rien « chirurgicale ». Je suis Saint-Etienne-du-Rouvray. Je suis ce curé, partisan fraternel d’un dialogue œcuménique, égorgé dans son église. Je suis l’imam effondré par la mort du vieux prêtre, son voisin et ami.

Je suis blessé par ceux qui font leur miel de cette comptabilité macabre. Je suis touché par les peurs qui enferment et excluent. Je suis meurtri par le racisme qui s’exprime à voix haute. Mais je suis en guerre contre les logiques sécuritaires et militaires, impuissantes et stériles. Mais je suis armé contre le cynisme politique qui nourrit l’incendie et désespère de tout changement. Mais je suis en lutte contre l’injustice sociale, terreau des violences passées et à venir. Mais je suis au côté de l’armée d’éducateurs, de soignants, de paysans, de bâtisseurs, de militants, d’artistes, d’inventeurs, d’utopistes, qu’il faut lever pour construire un autre monde. Je suis debout.

Au sommaire du Ravi n°143, septembre 2016

le - 2/09/2016 -

La « grosse » enquête In vino veritas Economie, écologie, politique, social, alternatives : à l’heure des vendanges, dans une région où le rosé dope le marché viticole, la vérité est toujours au fond du verre… A la vôtre ! 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins. Séquence enquêtes Le cash coule à flot pour Veolia A Marseille, la multinationale de l’eau s’en met toujours plein les poches. L’éolien en mer flotte encore Même (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org