Actualités

Traditions marseillaises

le 28/08/2014

Le Vieux Port de Marseille va-t-il perdre sa nouvelle coqueluche ? Débarqué l’été dernier quai d’honneur sur sa barquette marseillaise en marinière et bonnet d’époque pour vendre des savons de fabrication traditionnelle, Rafik Gharbi, aka « le fada de Marseille », a de plus en plus de mal à exercer son activité. Devenu une véritable attraction touristique en quelques mois - le Marseillais de 36 ans aime raconter l’histoire du savon à Marseille au point que certains (...)

Lire la suite...

Les anti-FN en vigilance « Orange »

On ne baisse pas les bras !
le 27/08/2014

Dans les villes désormais gérées par l’extrême droite « observatoires » et « comités » lancent l’alerte. Revue de détail. Est-ce que, chaque matin, les frontistes pissent autour de leur mairie ? En tout cas, dans le « petit guide pratique de l’élu municipal Front national », on leur conseille de « marquer leur territoire ». Notamment en invitant au conseil municipal « militants et sympathisants ». D’ailleurs, le mot d’ordre de l’entourage de Stéphane (...)

Lire la suite...

Travailleurs de l’humain

On ne baisse pas les bras !
le 26/08/2014

Pauvreté, violence, handicap… Tous les jours, ils sont confrontés à ce que la société ne saurait voir. Ils travaillent beaucoup mais gagnent peu. Rencontre avec des apprentis « éducateurs spécialisés » passionnés par un métier où il ne faut vraiment jamais baisser les bras. « Il faut aimer les relations humaines, sinon c’est pas possible ! », note Xavier, la trentaine, étudiant à l’IRTS (Institut régional du travail social) en deuxième année d’éducateur spécialisé. (...)

Lire la suite...

Pacap’ ?!

On ne baisse pas les bras !
le 18/08/2014

Paca, région de l’abstention, des fachos et du renoncement ? Ou des nouvelles formes de lutte, des expérimentations ? Petit tour d’horizon de ceux qui, ici, ne lâchent rien. Dans une ville comme Marseille où certains carnavals n’ont pas le droit de cité (comme celui de la Plaine, cf p.5), les défilés du 1er mai, eux, se suivent et se ressemblent. Bon, on exagère. Ça change. Désormais, il y a trois CNT. Et si, avant, c’était les autonomes qui défrayaient la (...)

Lire la suite...

Faites le quartier

Marseille
le 18/07/2014

De nombreuses fêtes de quartier, ADN culturel de Marseille, n’auront pas lieu en 2014. Mais des collectifs se mobilisent pour remonter la pente, tisser un réseau et, avec ou sans l’appui des institutions, se réapproprier l’espace public… Quand la porte se referme, les Marseillais passent par la fenêtre. C’est ce qu’ils s’apprêtent à devoir faire avec la suppression de nombreuses fêtes de quartier. Suite à des coupes dans les subventions publiques, (...)

Lire la suite...

Dérapages en série au garage municipal

Marseille
le 11/07/2014

Plusieurs plaintes pour harcèlement moral ont été déposées contre le directeur du parc auto de la ville de Marseille. Une instruction est en cours. Dans l’indifférence complice de la municipalité Gaudin ? Le quatrième mandat de Jean-Claude Gaudin démarre sur les chapeaux de roues en matière judiciaire. Après le procès en avril de la fausse billetterie des musées de Marseille (le Ravi n°118), et la décision mi-mai du tribunal administratif de casser la promotion expresse d’un (...)

Lire la suite...

Maryse Joissains

le Ravi de plâtre
le 9/07/2014

Tous les mois le mensuel qui ne baisse jamais les bras décerne un "Ravi de plâtre" à une personnalité. En juin c’était Maryse Joissains. En juillet-août (cf n°121 en vente chez les marchands de journaux en Paca), c’est le tour de Gérard Gazay, le maire UMP d’Aubagne (13) A peine élue et déjà mise en examen, la maire UMP d’Aix-en-Provence (13) commence son mandat en fanfare. Et pas seulement parce que ses services, ont renâclé à autoriser les Rencontres déconnomiques (...)

Lire la suite...

Moi, Marc Fazio, le plombier Robin des Bois

le 7/07/2014

Il est sûrement le plombier le plus célèbre du moment, celui qui s’est opposé à la toute puissante Veolia en refusant de couper l’eau aux plus pauvres. Marc Fazio, ex-employé avignonnais de la multinationale licencié pour « insubordination », est devenu un modèle de résistance citoyenne. « Le problème de Marc c’est qu’il est en avance sur son temps. Son tort c’est d’avoir eu raison avant les autres ! » C’est par ces quelques mots que Marcelle (...)

Lire la suite...

Orage à Orange

Crise dynastique chez les Bompard
le 4/07/2014

Dans le Ravi daté juillet-août 2014, nous publions une enquête exclusive sur la crise dynastique qui agite le clan Bompard dans le Vaucluse. Jacques Bompard, le député maire d’extrême-droite d’Orange, ne tient plus sa mairie. En témoignent les départs de deux de ses plus fidèles collaborateurs. En cause ? La montée en puissance du fils Bompard... Dans le Ravi n°120, daté juillet-août 2014 ("chez les marchands de journaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur jusqu’à fin (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 61 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Identités : une région skizo !

le 4/07/2014

Quelle est l’identité de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ? Tradition y rime souvent avec réaction. Mais pas toujours !

JPEG - 75.2 ko

Le monarque républicain a tranché : il y aura donc désormais 14 régions en France. Sur les 22 actuellement existantes, celles dont les frontières vont rester inchangées ne sont qu’une poignée : Aquitaine, Bretagne, Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Pays de Loire, la Corse et… Provence-Alpes-Côte d’Azur. Faut-il en conclure que notre région a une identité plus forte que le Languedoc-Roussillon ou Rhône-Alpes, pour ne parler que de ses deux voisines, appelées à fusionner avec, respectivement, Midi-Pyrénées et l’Auvergne ?

Rien de moins sûr ! Michel Vauzelle, le président (PS) de Paca, aime souligner combien sa région a une « longue histoire, des traditions fortes, une communauté de destin ». Mais lorsque, en 2009, il a lancé la campagne « donnons un nouveau nom à notre région », l’opération de communication a fait long feu. Si « Provence Méditerranée » menait la course en tête, l’appellation escamotait un peu trop la partie Alpine et la Riviera de Paca. Ce que l’on peine à nommer a-t-il vraiment une identité ?

Bien au-delà des frontières administratives, nous questionnons dans les pages suivantes les débats identitaires qui agitent notre région. Les urnes y expriment actuellement une tentation de repli au fumet xénophobe. Mais l’Histoire locale, marquée par la culture occitane, est aussi celle d’un pays d’immigration, de partage et de métissage. Quand pour certains célébrer les traditions consiste à marcher au pas, au son du fifre et des tambours, après un âge d’or fantasmé, d’autres fêtent un joyeux mescladis de culture, de lutte, et de tchatche sans cesse réinventé…

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « Identités : une région skizo ! », dans le Ravi n°120, daté juillet - août 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence Alpes Côte d’Azur.
Page 08 Tous les Pacaïens, toutes les Pacaïennes...
Page 09 Paca maintenue
Page 10 Arles : la lutte traditionnelle
Page 10 Tribune libre "Du genre à ne pas avoir de genre", par Bernard Turle
Page 11 Identitaires : aux niçois qui mal y pensent
Page 12 La langue d’Oc, messagère du monde. Une tribune d’Olivier Schneider

Ostentatoirement Ravi

le 4/07/2014

Afin de célébrer l’été et le sport, Christian Estrosi a frappé fort. Le député maire UMP de Nice a pris un arrêté interdisant, durant la coupe du monde, « l’utilisation ostentatoire de tous les drapeaux étrangers dans l’hyper-centre ». Dans la ligne de mire du secrétaire général de l’association des « amis de Sarkozy » (elle existe !) : les supporters des Fennecs, l’équipe Algérienne. La France est un beau pays où il ne fait pas bon partout être jeune, avoir un père ou un grand père issu des anciennes colonies, habiter dans les quartiers où la société relègue les plus pauvres et oser venir festoyer en centre ville.

Qui dit mieux ? A Marseille, le maire FN d’arrondissement, Stéphane Ravier, a interdit dans les centres sociaux, l’usage d’une autre langue que le français au nom de la défense « de l’identité ». Il ne vise bien entendu pas les locuteurs anglophones ou serbo-croates... Au Pontet, dans le Vaucluse, un autre maire d’extrême droite, Joris Hébrard, a supprimé la gratuité de la cantine pour les plus démunis afin de « responsabiliser les familles ». Lui, au moins, ne fait pas de tri : les pauvres, qu’ils soient français depuis plusieurs générations, depuis quelques heures ou étrangers, ce sont tous des fainéants qu’il faut savoir mater…

Mais oublions un peu les fâcheux et les fachos. L’heure est au farniente les pieds dans l’eau, aux rêveries la tête dans les étoiles. Le temps d’un été, le Ravi se rebaptise lou Ravi en agitant ostentatoirement le drapeau de ses racines provençales et occitanes. Elles nous renvoient à une histoire - et des histoires - faite de métissage. L’art des troubadours, n’en déplaise à ceux qu’enivrent les effluves Bleu Marine, a des origines arabes. La méditerranée n’a jamais eu de frontières. Et c’est tant mieux.

le Ravi

Au sommaire du Ravi n°120, juillet-août 2014

le - 4/07/2014 -

La grosse enquête Identités : une région schizo ! Quelle est l’identité de Provence-Alpes-Côte d’Azur ? Paca est-il la région de Jean-Marie ou de Zinedine ? 5 pages d’enquêtes, d’analyses et de dessins au pays du joyeux mescladis des identités multiples… Supplément « et si » le Ravi cherche sa crèche Et si on luttait pour l’accès au logement ? le Ravi a réuni un groupe d’habitants de la cité de La Viste, au nord de Marseille. Initiés au (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org