Contact

Abo, dons, adhésions

Actualités

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 148 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

A vot’ santé !

L’enquête
le 5/04/2018
JPEG - 53.7 ko

Diafoirus libéraux

J’ai la rate qui s’dilate, j’ai le foie qui est pas droit, les urgences en déshérence, mon médecin qui habite loin, l’infirmière dans une civière, l’hôpital au stade final, mon psychiatre qu’est acariâtre, le CHU hypertendu… Ah ! Bon Dieu, qu’c’est embêtant d’être toujours patraque ! Ah ! Bon Dieu, qu’c’est embêtant, je ne suis pas bien portant !

La complainte du système de santé prend de l’ampleur. Et même si l’humour carabin est de tradition dans les hôpitaux, il faudra probablement plus d’un comique troupier pour y dérider le personnel et les patients en souffrance. De fait, de la médecine du travail à la médecine scolaire, sans oublier la psychiatrie, c’est l’ensemble de la politique publique de santé qui est convalescente.

Partout, il est question de diminution des coûts, de réduction de personnels, d’augmentation de l’activité. Comme si un hôpital était une simple entreprise commerciale et la santé un produit ordinaire. Et en toute logique libérale, les Diafoirus recourent, comme du temps de Molière, au sempiternel remède : la saignée !

Pourtant la main invisible du marché peine à réguler l’offre et la demande. Pour preuve en Paca, région prisée par les médecins généralistes et spécialistes sur la côte et dans les métropoles, se développent, dans les campagnes mais aussi les quartiers populaires, des déserts médicaux. Partout, avec l’explosion des maladies chroniques liées à la pollution et aux pressions sociales, les besoins de soins sont immenses. Y répondre, inconditionnellement, pour tous, n’est pas un luxe.

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête "A vo’", publiée dans le Ravi n°161, daté avril 2018. Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p.8 & 9 Grand corps malade (APHM)
p. 9 Blues à Sainte-Musse (
p. 10 Mirages en plein désert (déserts médical du "04")
p.10 Médecins de campagne (élus)
p. 10-11 Les parents pauvres de la santé (scolaire, travail, psychiatrie)
p. 11 Strip dessiné de Yakana
p. 12 Des médecines de plus en plus complémentaires
p. 12 "Breaking bad", tribune libre de Philippe Pujol

Déraillement

L’édito
le 5/04/2018

Une grève perlée de deux jours sur cinq : soit 36 journées réparties en avril, mai et juin ! C’est la méthode inédite des syndicats de la SNCF afin de contrer un gouvernement déterminé à passer en force par ordonnances. Ce dernier veut « libéraliser » le rail, en supprimant au passage le statut des cheminots, désignés à l’opinion comme des privilégiés. Dès décembre 2019, les régions qui le souhaitent pourront recourir au privé pour les TER. Sans attendre, Renaud Muselier (LR) a lancé un appel à projets auxquels ont répondu dix opérateurs, dont deux italiens, deux allemands et un britannique. Et il annonce déjà la couleur : « aux heures creuses, on fera des transports par car. »

La meilleure solution pour que les trains arrivent à l’heure ? C’est donc, selon le président du conseil régional de Paca, de les supprimer ! Ce qui devrait plaire à Emmanuel Macron qui, alors ministre de l’Economie de François Hollande, avait déréglementé le transport par bus, lâchant un peu partout, dans un panache de diesel, une armada de cars : bas prix, bas salaires, basse qualité environnementale… Mais une jolie plus-value financière pour quelques opérateurs. Et un argument de plus pour démontrer que de nombreuses lignes ferroviaires ne sont pas rentables. La pollution ? Les embouteillages ? Les accidents de la route ? La qualité de vie ? Allons ! Un pays en marche forcée ne s’encombre pas d’états d’âme sociaux et écologiques…

le Ravi

L’avenir du mensuel régional pas pareil, qui existe car ses lecteurs financent son indépendance, est toujours entre vos mains. Abonnez-vous, abonnez vos amis, vos ennemis, faites un don...

Au sommaire du Ravi n°161, avril 2018

le - 5/04/2018 -

La grosse enquête A vot’ santé ! Hôpitaux en état de mort clinique, déserts médicaux, diète pour la médecine du travail ou scolaire, le système de santé est en souffrance. Et menacé par des remèdes de cheval. 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins de presse. Séquence enquêtes Fondations : une générosité très intéressée Les entreprises soutiennent de plus en plus de projets et structures dans les quartiers populaires en Paca. Pour mécèner leurs (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org