Actualités

Carnet(s) de campagne

Clientélisme urbain, "gouvernement et hégémonie politique à Marseille" de Cesare Mattina
le 29/08/2016

Dans son dernier ouvrage à paraître le 8 septembre 2016, « Clientélismes urbains », le sociologue Cesare Mattina démonte les mécanismes marseillais à l’œuvre depuis Gaston Defferre jusqu’à aujourd’hui. le Ravi en publie les bonnes feuilles. Cesare Mattina, les lecteurs du Ravi le connaissent bien. Et pour cause : ce sociologue fait partie des vétérans du mensuel qui ne baisse jamais les bras. Il signe dans le premier numéro un article sur... la « mafia ». Là, dans un (...)

Lire la suite...

CD 13, un nouveau marché n’a pas LR net

le 26/08/2016

Les mauvaises pratiques demeurent un an après que Jean-Noël Guérini ait quitté le « bateau bleu ». A la suite de la mise en examen, fin mai, d’un cadre du département pour corruption, nouvelles révélations du Ravi et de Marsactu à propos de soupçons de fraude sur un marché public. Une élue LR est concernée. Une enquête publiée dans le Ravi n°141, daté juin 2016. Depuis le 26 mai, Renaud Chervet dort en prison. Ce cadre du conseil départemental des Bouches-du-Rhône a été placé en (...)

Lire la suite...

Les journalistes sportifs hors-jeu ?

Footez-nous la paix !
le 25/08/2016

Dans le football, les journalistes doivent dribbler communicants, confères, langue de bois des joueurs… Et les conditions de jeu ne sont pas toujours très fair-play. « D’année en année, c’est plus compliqué, constate Fabrice Lamperti, journaliste à La Provence depuis 2008. On a de moins en moins d’entretiens individuels, une seule conférence de presse par semaine, presque plus accès aux entraînements… » Michel Garoscio, coéquipier de La Marseillaise, déplore (...)

Lire la suite...

La Haute-Durance en quelques lignes… à Très Haute Tension

TRIBUNE par Jean-Marc Aurouze, d’Avenir Haute-Durance
le 24/08/2016

Alors qu’une filiale d’EDF, la RTE, prévoit de renforcer une ligne à très haute tension, l’association Avenir Haute-Durance promeut une rénovation respectueuse de l’environnement, du patrimoine et des populations. Notamment en privilégiant l’enfouissement des infrastructures. Son vice-président, Jean-Marc Aurouze livre au Ravi une tribune tout aussi électrique que lumineuse. RTE (Réseau de transport d’électricité, filiale d’EDF), tente (...)

Lire la suite...

Laissez passer les petits papiers

Le rapport conflictuel entre journalistes et mémoire...
le 23/08/2016

Si journalisme et mémoire sont intimement liés, les rapports entre les deux sont loin d’être simples. Voire conflictuels. Regards croisés. Bien sûr, il y a les grands noms. Capa et la guerre d’Espagne. Zola et son « J’accuse ». Et, évidemment, Albert Londres et ses reportages sur le bagne ou... Marseille ! C’est une évidence, journalisme et mémoire sont intimement liés. Et pas seulement parce que tout le monde se souvient de ce qu’il faisait le 11 septembre, (...)

Lire la suite...

La mémoire en Friche (de la Belle de Mai)

La culture peut-elle effacer l’identité industrielle d’un lieu ?
le 22/08/2016

La culture peut-elle effacer l’identité industrielle d’un lieu ? Discussions autour de la Friche de la Belle de mai à Marseille. Et dialogue avec quelques fantômes... C’est un panneau perdu entre le « pôle médias » de la Belle de mai et les voies de chemin de fer. Il raconte l’histoire des « friches de la Belle de mai », « une immense réserve d’espace et de locaux aujourd’hui réinvestie pour de multiples activités culturelles ». Quelques lignes plus (...)

Lire la suite...

Le Christos débarque à Marseille

TRIBUNE Par François Beaune, écrivain
le 19/08/2016

Un auteur grec, Christos Chryssopoulos, en résidence tout l’été à Marseille afin de collecter nos histoires vraies et tirer le portrait de cette ville. Et les lecteurs du Ravi sont invités à participer ! Dans un texte intitulé « À la première personne, l’écrivain et la responsabilité individuelle » (1), Christos Chryssopoulos s’interroge : « la question n’est pas un art qui mette en évidence la sujétion (notre situation, nous la connaissons), ni un art qui (...)

Lire la suite...

Un questionnaire pour mieux connaître les lecteurs du Ravi

Prenez 3 mn pour donner votre avis
le 18/08/2016

La réinvention du Ravi, c’est ici et maintenant ! Déjà depuis ce printemps, le mensuel pas pareil comporte quatre pages de plus. Nous avons réintroduit des rubriques disparues par temps de crise (fin 2014, l’asso qui édite le Ravi a déposé le bilan puis a mené en 2015 avec succès un « redressement »). Nous avons aussi inauguré une nouvelle séquence, « Y a pas que Paca », pour multiplier les échanges avec la « presse pas pareille » et afin d’ouvrir en grand les fenêtres de (...)

Lire la suite...

Moi, Renaud, chanteur déprimant

Portrait satirique
le 21/07/2016

Le dernier album de Renaud explose les ventes. Le chanteur « énervant », qui crèche en Paca à l’Isle-sur-la-Sorgue (84), publie une biographie, prépare une tournée, pour enterrer ses années de déprime. Vraiment ? Visage ravagé par des années d’alcool à haute intensité, Renaud est attablé devant… un sirop d’orgeat, à la terrasse du Bouchon, son troquet préféré de l’Isle-sur-la-Sorgue. « Toujours la banane, toujours debout » (1), tu parles ! Z’ont pas vu (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 106 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Culture en crise... identitaire

L’enquête
le 1er/07/2016

A bout de nerfs et de moyens, artistes et acteurs culturels sont sommés d’être créatifs, rentables, agents touristiques, médiateurs sociaux, étendards identitaires… Paca terre de festival et de précarité !

Déconfiture

Quand on n’en a pas, on l’étale souvent. Et si tous nos élus tartinent, à longueur de discours, leur amour des artistes, des festivals et des beaux arts, cela cache mal que la culture est en pleine déconfiture. Pourtant, Paca a échappé au pire. Il avait un visage : celui de Marion Maréchal (nous voilà) Le Pen, jeune prétendante à la présidence de la Région et aux idées aussi vieilles que l’extrême droite. La petite dernière du clan Le Pen et ses amis avaient exprimé leur aversion pour les « cultureux », suspectés d’être tous de libre penseurs cosmopolites, des bobos droit-de-l’hommistes, des pornographes aux mœurs suspectes.

Chistian Estrosi a été élu pour faire barrage au FN. De fait, il a sanctuarisé le budget de la culture comme il l’avait promis. Il vient de mettre en place "une conférence régionale permanente des arts et de la culture", dans laquelle siègeront les directeurs de nombreuses grosses structures culturelles qui l’avaient soutenu. Seulement il y a un mais.

A l’image d’un Nicolas Sarkozy agitant l’étendard de « l’identité culturelle française », Estrosi s’est aussi choisi comme conseillère Mandy Graillon, reine d’Arles incarnant jusqu’à la caricature une vision surannée et folklorique de la culture. Le président LR de la Région, comme le gouvernement PS et la plupart des élus, aime surtout les artistes quand ils se font agents touristiques en prouvant la rentabilité de leurs activités pour « l’attractivité » des territoires. Car ce qui est à la mode c’est la « plus value culturelle » dont il est question dans le « Forum d’Avignon », le Davos des opérateurs de l’économie créative… Les cinq premiers thèmes choisis par Estrosi pour sa conférence permanente des arts et de la culture abondent dans le même sens : « innovation des industries culturelles, mécénat, identité régionale... »

Et pendant ce temps, les assauts contre le statut des intermittents se poursuivent, les moyens pour les petites compagnies, s’amoindrissent, la région réduit drastiquement son soutien à l’économie solidaire, à l’éducation populaire… Au point, qu’un jour, nous n’entendrons même plus le mot culture ?

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Culture en crise... identitaire », publiée dans le Ravi n°142, daté juillet-août 2016) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 8 "Entre bling bling et débrouille", le paysage culturel en Paca
p. 9 Graillon de culture
p. 10 A Marseille, la culture du tourisme
p. 10 "Un bien collectif" ITW d’Alexia Vidal (Collectif des intermittents et précaires / Avignon)
p. 11 "Cinéma à Marseille : l’art du décès"
p. 12 Strip de Yakana : "3 plans cul(ture) avec Du Bellay"
p. 12 "La maire d’Avignon fait son festival"
p.12 "Continuons le débat !", Tribune par Benjamin Dubreuil et Vincent Clavaud des Céméas (éducation populaire)

Devoir de vacances

Edito
le 1er/07/2016

Allez, vous avez encore le nez dans le guidon ? Courage ! C’est bientôt l’heure de la pause estivale ! Même l’Etat d’urgence pourrait lui aussi prendre des vacances, bien méritées, le 26 juillet, deux jours après l’arrivée du Tour de France. Alors pourquoi se priver ? Certes le mouvement social contre « la loi El Khomri et son monde » s’invitera peut-être sur les pentes du Mont Ventoux ou à un autre passage de la caravane. Mais le gouvernement compte à juste titre sur le respect sacré des congés payés, si durement acquis à l’issue de si longues luttes, pour reprendre son souffle.

A l’heure où le monde entier se précipite en Paca, nous invitons ainsi solennellement ceux qui le peuvent, un Ravi sous le bras, à prendre le large pour laisser plus de place aux touristes. Rien n’interdit de joindre l’utile à l’agréable. Allez donc en Bretagne, par exemple, faire l’AlterTour à vélo. La 9ème édition de cette initiative pour « une planète non dopée » aura lieu du 10 juillet au 10 août. Le départ est prévu à Notre-Dame-Des-Landes, joli coin de villégiature où bulldozers et forces de l’ordre s’apprêtent à faire terre rase pour construire un bel aéroport. La destination n’est pas assez exotique ? Allez donc au Canada, du 9 au 14 août, pour le forum social mondial. Vous avez aussi le droit de ne rien faire. Mieux : c’est un véritable devoir.

Au sommaire du Ravi n°142, juillet-août 2016

le - 1er/07/2016 -

La « grosse » enquête Culture en crise… …identitaire A bout de nerfs et de moyens, artistes et acteurs culturels sont sommés d’être créatifs, rentables, agents touristiques, médiateurs sociaux, étendards identitaires… Paca terre de festival et de précarité ! 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins. Séquence enquêtes Le « Motodidacte » en roue libre Premier bilan de Christian Estrosi (LR), un président de région très (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org