Actualités

Estrosi n’a pas tué le père

Ces morts qui nous gouvernent : Jacques Médecin
le 24/06/2016

Biberonné par Jacques Médecin dans les années 80, l’actuel maire de Nice n’a rien renié des méthodes de son mentor si encombrant. « Bébé Médecin ». La filiation entre Christian Estrosi et Jacques Médecin, maire de Nice de 1965 à 1990, mort en 1998, condamné pour « ingérence, détournement de fonds, abus de biens sociaux, corruption ou encore fraude fiscale » - ouf ! -, colle à l’actuel maire LR de Nice, et président du Conseil régional, aussi fortement que le sparadrap au (...)

Lire la suite...

Grévistes, CGtistes : les coupables parfaits

C’est quoi ce travail ?
le 23/06/2016

Chômage, précarité, souffrance, loi El Khomri : le travail est victime de nombreux maux. Alors le Ravi, avec le sociologue Christophe Massot, le met en mots tous les mois à travers des témoignages bruts. Jérôme Amata, contremaître mécanique et délégué syndical CGT au CNM (Chantier naval de Marseille groupe San Giorgio del Porto), parle du combat pour sauver la réparation navale à Marseille. « Dans les différentes entreprises, on peut délocaliser. On peut transporter les machines et les (...)

Lire la suite...

4 livres et 1 album ravissants

RTT
le 22/06/2016

Tous les mois dans le Ravi, des chroniques "pas pareilles" sur des livres, BD, albums... Féministes, Inch’Allah ! « Pense faux, mais pense par toi-même ! » C’est cette phrase écrite par Amal, l’une des protagonistes tunisiennes du collectif Chaml (lire article p.19), qui reste en tête lorsqu’on referme le livre de Charlotte Bienaimé. Elle est allée à la rencontre des Nasawiyat, féministes arabes en Tunisie, Algérie, Maroc et Egypte. Ce livre est un beau complément (...)

Lire la suite...

L’été sera chaud...

Les 4 saisons du mal-logement
le 21/06/2016

En été, le mal-logement est moins visible mais tout aussi présent. Retour sur l’été 2015 : Portraits de militants, mise en avant d’initiatives positives, réflexions sur l’habitat participatif... Cette année là, face à la crise des migrants, la torpeur estivale n’a pas duré... Ah, l’été... période de vaches maigres pour les médias qui semblent écouter en boucle Aznavour : « Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil ! » Il n’y a guère que (...)

Lire la suite...

Parrainages varois

Ces morts qui nous gouvernent : Arreckx et Soldani
le 20/06/2016

Les fantômes d’Arreckx et Soldani planent toujours sur la politique varoise, aux accents clientélistes prononcés. Un terreau fertile qui voit le FN refleurir… « La chronologie est toujours essentielle mais est-ce que tout ça a encore une influence sur le corps électoral ? », s’interroge Jean-Pierre Bonicco (1), ancien journaliste à Var-Matin qui a couvert pendant vingt ans les faits divers et l’actualité judiciaire du département. Il a suivi à l’époque les (...)

Lire la suite...

Ces morts qui nous gouvernent : Gaston Defferre

"La stature du commandeur" hante toujours Marseille
le 17/06/2016

Trente ans après la mort de Gaston Defferre, le « maire illustre » influence toujours le quotidien des Marseillais. Et de leurs élus, qui n’arrivent pas à sortir de son ombre. Dans la pinède d’Arcussia, au cimetière de Saint-Pierre, un lourd rocher des Cévennes orne la tombe de Gaston Defferre. Une vieille blague raconte que ce sont les socialistes marseillais qui l’ont placé là, pour éviter que le « maire illustre » ne revienne les hanter. La vieille blague a tort : (...)

Lire la suite...

Un jour ordinaire en Turquie

Une tribune libre de Nicolas Cheviron, journaliste et essayiste
le 16/06/2016

Journaliste basé en Turquie depuis 16 ans, Nicolas Cheviron vient de publier, avec le chercheur Jean-François Pérouse, une biographie du président turc, Erdoğan - Nouveau Père de la Turquie (éditions François Bourin). Ce vendredi 22 avril était un jour bien ordinaire en Turquie. A l’aube, un tribunal stambouliote a placé en détention provisoire un magnat du BTP, Halit Dumankaya, accusé de soutenir une « organisation terroriste ». L’organisation en question est une (...)

Lire la suite...

Rove party aux portes de Marseille

L’étrange zone d’activité non loin de l’A55...
le 15/06/2016

En bordure de l’A 55, la zone d’activité des Pielettes au Rove ressemble à tant d’autres. Mais on y découvre un quartier résidentiel aux nombreuses villas avec piscine et vue sur l’étang de Berre. Des implantations pourtant interdites dans ce secteur réservé aux entreprises... Une enquête signée Marsactu . Entre Le Rove et Gignac, la départementale 568 est encastrée dans le massif de la Nerthe. Puis tout à coup l’étang de Berre apparaît dans le pare-brise, (...)

Lire la suite...

Marc-Etienne Lansade emplâtré

Le maire FN de Cogolin (83) se déchaîne contre les Roms
le 14/06/2016

Tous les mois le mensuel qui ne baisse jamais les bras décerne un "Ravi de plâtre" à une personnalité. Le maire d’extrême droite (FN) de Cogolin (83) ainsi été "honoré". Sur une vidéo il diserte sur "l’odeur", les "immondices" et "de choses détruites et évidemment volées" d’un campement Rom démantelé. « Heureusement pour les gens qui regardent, vous n’avez pas l’odeur en plus. A 8h30 du matin, je vous promets que c’est quelque chose… (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 104 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Footez-nous la paix !

L’enquête
le 3/06/2016

Pendant un mois, la France va être prise en otage par l’Euro 2016. A moins que les grévistes ne nous libèrent des dérives du foot business : affairisme, corruption, argent roi, presse aux ordres, flicage…

Penalty

Du 10 juin au 10 juillet, impossible d’y échapper : la France accueille l’Euro 2016 et dix matchs auront lieu en Provence-Alpes-Côte d’Azur, six au stade Vélodrome à Marseille, quatre au stade Allianz Riviera à Nice. Officiellement, si l’état d’urgence a été prolongé pour une troisième fois jusqu’au 26 juillet c’est pour « assurer la sécurité » de la compétition de la fédération européenne de football et pour garantir le bon déroulement du tour de France cycliste. L’Euro 2016 est même devenu un enjeu du conflit autour de la loi travail : Jean-Christophe Cambadélis, le 1er secrétaire du PS (le « Parti Sportif » ?), redoute que « la France soit prise en otage » et que la fête soit perturbée.

Que demande le peuple ? Du pain, du foot, de la sécurité ! A Marseille, le rendez-vous aura un petit goût amer au regard de la catastrophique saison de l’OM, club en vente et en déshérence sportive. Le Canard Enchaîné et d’autres tiennent la chronique des dérives qui agitent l’Olympique marseillais : 64 millions d’euros détournés entre 2009 et 2011, écoutes rocambolesques dans le cadre d’enquêtes sur des extorsions de fonds ou d’associations de malfaiteurs... Et puis que dire du coût de la rénovation du stade Vélodrome, une dette pour la ville d’au moins 12 millions annuels pour les trois prochaines décennies ! Dans le même temps, les clubs amateurs comme Air Bel et Consolat, ceux où jouent les minots des quartiers, doivent survivre avec des miettes. On siffle quand la fin du match ?

Michel Gairaud

Au sommaire de l’enquête « Footez-nous la paix ! », publiée dans le Ravi n°141, daté juin 2016) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 8 "les joies du hors-jeu"
p. 9 Un gabian pour mascotte
p. 10 "Vinci et Bouygues : les dieux des stades"
p. 10 "Le scénario du pire"
p. 11 "Contre les supporters, des mesures ultra-sécuritaires"
p. 11 Strip de Yakana : "Sur les ruines du supporterium"
p. 12 "La face cachée du foot marseillais"
p.12 "Les journalistes sportifs hors-jeu ?"

Prise d’otage

L’édito
le 3/06/2016

La France a peur. Elle est prise en otage par une infime poignée d’activistes radicalisés. Minoritaires, ils organisent pourtant le blocage de l’économie, essayent d’assécher les pompes à essence, de bloquer les gares et les aéroports, pour conserver leurs privilèges. Ils entravent les réformes structurelles pourtant nécessaires afin de remettre en marche notre pays. Ces dinosaures extrémistes et jusqu’au-boutistes sabotent, comme des voyous irresponsables, les efforts des entreprises pour produire de la richesse au bénéfice de tous.

Ils n’hésitent pas à user de chantage, de violence et d’intimidation, dans le but de paralyser toute tentative d’en finir avec les lourdeurs bureaucratiques qui font obstacles à la création d’emplois. Ils s’opposent à ceux qui sur le terrain, loin des partis pris idéologiques, prennent tous les risques pour libérer l’initiative, déverrouiller le marché du travail, favoriser un dialogue social enfin moderne et adulte. Dans une inexorable fuite en avant alors que leur mouvement s’essouffle, ils veulent tout casser pour nous replonger au moyen âge. Refusons leur dictature ! Ne laissons pas ces terroristes imposer leur diktat !

Ceci n’est pas un éditorial (Euh, c’est une blague. Il est utile de le souligner ?). C’est l’Edito Ultime ! Celui qui vous évitera de lire (presque) tous les autres publiés depuis le début du conflit sur la loi travail.

Au sommaire du Ravi n°141, juin 2016

le - 3/06/2016 -

La « grosse » enquête Footez-nous la paix ! Pendant un mois, la France va être prise en otage par l’Euro 2016. A moins que les grévistes ne nous libèrent des dérives du foot business : affairisme, corruption, argent roi, presse aux ordres, flicage… 5 pages d’enquêtes, de reportages, d’analyses et de dessins. Séquence enquêtes CD 13, un nouveau marché qui n’a pas LR net Nouvelles révélations concernant des soupçons de fraude au Département des (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org