Actualités

le Ravi fait son printemps arabe

le 24/04/2015

Après un état des lieux de la presse et des médias « pas pareils » en Paca, le Ravi prolonge son exploration, tous les mois, en faisant le tour de la Méditerranée. Deuxième étape ci-dessous la Tunisie... Choisir la Tunisie comme deuxième pays pour illustrer la presse pas pareille en Méditerranée semblait une évidence… D’abord parce que le Forum Mondial des Médias libres (FMML) a choisi Tunis pour sa 4ème édition. Il va s’y tenir, avec le Forum Social mondial, du 22 au 28 (...)

Lire la suite...

le Ravi redresse le bilan (du mal-logement)

le 23/04/2015

A l’occasion du 20ème rapport sur le mal-logement de la fondation Abbé Pierre, le Ravi, de Nice à Marseille en passant par Toulon, Avignon, Martigues ou Cavaillon, fait le bilan de vingt ans d’échecs, de renoncements. Avec, ça et là, quelques espoirs... Ils sont venus, ils sont tous là. Même le Ravi est monté à la capitale pour assister, début février à Paris, à la présentation du 20ème rapport sur le mal-logement de la fondation Abbé Pierre (Fap). Sur scène, Audrey Pulvar et (...)

Lire la suite...

Des gants dans les camps

De Tunis à Auschwitz, une bd sur la boxe...
le 22/04/2015

« On paye dans la vie les coups qu’on a mis sur le ring. » L’anecdote est d’Eddy Vaccaro, auteur de Young, un récit sous forme de bande dessinée autour de ce boxeur tunisien mort à Auschwitz Young Perez. Ce matin marseillais au Petit Nice après que Richard Caramanolis, ancien champion de France mi-lourds, ait lancé à Eddy : « Je l’ai lu ton bouquin : Wahou… », nous retraçons ensemble cet épisode méconnu de la Shoah que fut la boxe à Auschwitz. Young retrace (...)

Lire la suite...

Le Pact 13 fait du neuf avec du vieux

le Ravi redresse le bilan (du mal-logement)
le 21/04/2015

Réhabiliter un logement délabré peut ouvrir le droit à des subventions ! Dans les Bouches-du-Rhône, une association, le Pact 13 aide particuliers et collectivités à transformer leurs taudis en logements sociaux. Avec ses volets bleus et son enduit impeccable, le 31 de la rue Bouès contraste avec les façades décrépites des immeubles voisins du troisième arrondissement de Marseille. Au rez-de-chaussée vivent Mohamed, Sarah et leur fille de 5 mois, Sirine. La visite est rapide. La chambre, la (...)

Lire la suite...

La goutte d’eau qui fait gonfler le champignon

le Ravi redresse le bilan (du mal-logement)
le 20/04/2015

Malfaçons, insalubrité, absence de concertation. La Semivim, le bailleur social de la ville de Martigues (13), est au centre des accusations des locataires des immeubles des Quatre vents. Des blocs de béton uniformes avec des petites fenêtres qui quadrillent la façade. Les Quatre vents ressemblent à toutes ces constructions des années 70. Au pied de l’immeuble G1, Nelly Huet est prête à tout déballer. Dès le passage de la porte du hall d’entrée, une feuille A4 avertit : « femme (...)

Lire la suite...

Quand les gynécos manquent de doigté

le 17/04/2015

Entre réflexions déplacées, actes brutaux ou carrément gestes non professionnels, depuis quelques mois les femmes dévoilent via internet leurs consultations gynéco aux yeux de tous. Du côté des médecins, on s’en bat un peu le spéculum… « Bon, au lieu de prendre la pilule, vous voudriez pas plutôt faire un gosse ? Parce qu’à 38 ans, faut pas traîner ! » Patricia, marseillaise, raconte son dernier rendez-vous gynéco. « Il y a aussi les réflexions récurrentes sur mon poids. (...)

Lire la suite...

Putain 20 ans !

le Ravi redresse le bilan (du mal logement) !
le 16/04/2015

A l’occasion du 20ème rapport sur le mal-logement, quel bilan les associations qui sont sur le front du logement et de l’urbanisme tirent-elles des deux dernières décennies ? Tournée régionale d’Avignon à Nice, en passant par Marseille et Toulon. Cette année, on ne « fête » pas seulement le 20ème rapport de la fondation Abbé Pierre (Fap) mais aussi les 20 ans de Jean-Claude Gaudin à la tête de Marseille. Et faire le bilan des deux dernières décennies en Paca sur le front (...)

Lire la suite...

Oh c’qu’ils sont blêmes nos HLM !

le Ravi redresse le bilan (du mal-logement)
le 13/04/2015

En Paca, on n’aime pas trop le logement social. Et, dans la région, il y a de véritables cancres. Palmarès. Avec 12 % de logement social, Paca fait partie des derniers de la classe. Et, alors que deux tiers des habitants de la région pourraient y avoir droit, avec presque 150 000 demandes et à peine 15 000 attributions, le délai moyen d’attribution frôle les deux ans. Autant dire que, si l’on regarde commune par commune, les cancres sont légions en matière de respect de (...)

Lire la suite...

Charte mondiale des médias libres

Tunis, mars 2015
le 10/04/2015

En mars à Tunis, quelques jours après l’attentat du Bardo, le Ravi a participé au Forum mondial des médias libres... Nous publions ci-dessous la "Charte mondiale des médias libres" issue de cette rencontre. Nous, communicant(e)s et activistes, engagé(e)s dans de multiples pratiques de communication émancipatrices à travers différentes régions du monde, librement réuni(e)s en mars 2015 à Tunis, à l’occasion du 4e Forum mondial des médias libres, organisé dans le cadre du Forum (...)

Lire la suite...

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 77 |

Dans le Ravi de ce mois-ci

Le FN, à qui perd gagne

A la Une
le 3/04/2015

La gauche à terre, l’UMP au ciel et le FN qui fait la tête mais poursuit son implantation et ses scores de vainqueur. Retour sur les départementales en Paca à neuf mois des régionales.

JPEG - 69.7 ko

Le PS pris dans un cyclone

Comme dirait Raoul Volfoni, dans la région la gauche est désormais dynamitée, éparpillée par petits bouts, façon puzzle. Après les gifles des européennes, des municipales et des sénatoriales, la claque des départementales fait craindre son extinction progressive en Paca, PS compris. Pour preuve son splendide 9,57 %, seul, au niveau régional au premier tour.

Les socialistes disparaissent ainsi du Var (comme toute la gauche) et sont en voie de disparition dans les Alpes-Maritimes (1 élu) et les Hautes Alpes (4 élus). Seuls lots de consolation : les Bouches-du-Rhône et les Alpes-de-Haute-Provence (1). En perdant le département du « 13 », le PS 13 se débarrasse de l’encombrant Jean-Noël Guérini (voir p.2), sénateur et président sortant du département multi mis en examen. Surtout, le PS conserve le 04 en gagnant trois sièges, au détriment de ses partenaires... Pas sûr que cette bonne nouvelle réconforte Christophe Castaner, député-maire de Forcalquier... et future tête de liste PS aux régionales (qui n’a pas donné suite à nos sollicitations). « Sauf reprise économique et baisse continuelle du chômage, ça va être très difficile, ironise le socialiste marseillais Michel Pezet. Si c’est l’UMP qui vire largement en tête, on pourra se maintenir au second tour. Mais si c’est le FN et qu’on arrive troisième, on retire la liste de gauche ? Au risque qu’elle ne disparaisse plus encore ? » [...] Suite de et article dans le Ravi n°128, daté avril 2015, actuellement chez les marchands de journaux en Paca et chez les abonnés partout en France !

Orange amère

Edito
le 3/04/2015

Le scénario qui s’est joué à Orange préfigure-t-il notre avenir politique ? Au deuxième tour de l’élection départementale, fin mars, les électeurs ont eu le choix entre un binôme d’extrême droite, Ligue du Sud, et un binôme d’extrême droite, Front national. Fachos contre fachos ! Pour l’anecdote, c’est la Ligue du clan Bompard qui a emporté le duel d’une poignée de voix. Et il s’en est fallu de peu pour que le Vaucluse, désormais sans véritable majorité, ne devienne le premier département Front national de France.

L’exemple varois va-t-il faire école ? Dans le nouveau Conseil général, où siègent désormais 6 élus FN, il n’y a plus un seul élu de gauche, qu’il soit étiqueté PS, EELV ou Front de gauche. C’est l’UMP, et ses alliés, qui ont raflé la totalité de la mise. Dans les Alpes-Maritimes, cela fait longtemps que la droite occupe tout l’espace politique : deux PCF et un PS apportent une petite touche de pluralisme…

Les rangs du CG 13, désormais UMP, sont plus bigarrés. Dans les Alpes, le CG 04 apporte un peu de diversité. Mais le constat est sans appel en Provence-Alpes Côte d’Azur : les urnes désavouent le PS, droit dans ses bottes au gouvernement, et marginalisent Front de gauche ou écolos. A Orange, moins de 36 % des électeurs se sont exprimés. Plus de 60 % des électeurs inscrits n’adhèrent donc pas à l’extrême droite. Nous sommes encore partout majoritaires. Mais jusqu’à quand ?

Au sommaire du Ravi n°128, avril 2015

le - 3/04/2015 -

A la Une Poison d’avril Extrême droite, droite extrême, farce du 13, gauche molle : à neuf mois des élections régionales, alors que le FN cartonne en Paca, l’UMP triomphe. C’est par où la sortie ? Les enquêtes La Marseillaise refuse de « PC » les bras ! Tiraillée entre deux offres de reprise, La Marseillaise est boudée par les banques. Radiographie d’un titre en crise dont la disparition serait une mauvaise nouvelle. Le FN se met au vert (de gris) L’extrême (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org