Ce mois-ci dans le Ravi

Nous sommes tous binationaux !

L’enquête
le 5/02/2016

La réforme de la constitution pour y inscrire la déchéance de nationalité vise toujours, sans le dire, trois millions de français binationaux. Un cadeau à l’extrême droite qui divise… extrêmement !

JPEG - 63.4 ko

L’inscription de la déchéance de nationalité dans la constitution qui, de fait et de droit, ne devrait concerner que les français binationaux ? C’est une adresse « aux obsédés de la différence, aux maniaques de l’exclusion, aux obnubilés de l’expulsion (…), aux paranoïaques et conspirationnistes ». Le propos est de Christiane Taubira, il y a encore peu ministre de la justice, dans « Murmures à la jeunesse », l’essai qu’elle vient de publier après sa démission « suite à un désaccord politique majeur ».

François Hollande fait de cette réforme constitutionnelle une arme pour compléter sa panoplie de chef de guerre d’une France artificiellement maintenue en état d’urgence. Débordant la droite sur son extrême droite, pour laquelle la déchéance de nationalité est une revendication historique déjà mise en œuvre par le maréchal Pétain, il compte ainsi neutraliser ses adversaires « Républicains » et faire preuve de fermeté pour reconquérir une opinion publique séduite par les démagogues xénophobes.

Roi de la synthèse manœuvrière, il est sur le point de faire taire la fronde des élus et des militants socialistes en présentant un texte, d’aucune utilité pour combattre le terrorisme, où il n’est plus question explicitement des binationaux alors que toujours eux seuls seront visés par la loi d’application. En attendant, loin de cette tambouille politique, trois millions de français binationaux se sentent à juste titre stigmatisés. Ils sont nombreux en Paca. Disons le haut et fort : ils ne sont pas un problème mais une richesse pour notre région.

Michel Gairaud

On n’achète pas un journal libre, on finance son indépendance ! Abonnez-vous au Ravi pour que vive la presse pas pareille en Provence-Alpes-Côte d’Azur !

Au sommaire de l’enquête « Nous sommes tous binationaux ! », publiée dans le Ravi n°137, datée février 2016) Actuellement chez les marchands de journaux en Paca :
p. 8 Avec nos gueules de métèques
p. 9 Allons enfants de l’Apatradie !
p. 10 Déchéance de la gauche ?
p. 10 Ravier, plutôt Ricard que raki
p. 11 Un prof viré pour avoir parlé arabe dans une mosquée
p. 11 Strip de Charmag : "Voyage, voyage" et "vive la mariée !"
p. 12 Sans patrie ni frontières
p.12 Tribune libre de Clément Chassot : "Je vous en foutrai de la déchéance"

Y a plus de saisons !

le 5/02/2016

C’est la cerise sur le gâteau ! La tension est palpable dans les stations de ski de nos montagnes. Après 2015, l’année la plus chaude depuis plus d’un siècle, l’hiver 2016 a des allures d’été indien. Y a plus de saisons ! Mais que fait donc la police ? A Marseille, elle place en garde à vue deux militants d’Attac qui ont eu l’audace de participer à une action de désobéissance civile : une réquisition citoyenne de chaises à la BNP afin de rappeler que l’argent planqué dans les paradis fiscaux devrait plutôt servir à financer la transition énergétique.

Les deux dangereux malfaiteurs seront probablement poursuivis pour « vols en réunion de chaises » ! Hélas, même si la réforme constitutionnelle est adoptée, n’étant pas binationaux, ils ne pourront pas être déchus de leur nationalité pour ce monstrueux délit terroriste. Mais s’ils continuent à faire les malins, l’état d’urgence prolongé donnera heureusement aux forces de l’ordre tous les pouvoirs pour calmer ces agitateurs. Affaire à suivre !

Cette histoire n’est que la partie émergée de l’iceberg des festivités policières dans la France post attentats à la mode sécuritaire. Aux quatre coins de l’Hexagone et de Paca, les contrôles au faciès se multiplient à l’encontre des Français les plus « basanés ». A qui profite le crime alors que l’extrême droite caracole en tête dans les urnes ? Décidemment ma p’tite dame, sale climat !

Au sommaire du Ravi n°137, février 2016

le - 5/02/2016 -

La « grosse » enquête Nous sommes tous binationaux ! La réforme de la constitution pour y inscrire la déchéance de nationalité vise toujours, sans le dire, trois millions de français binationaux. Un cadeau à l’extrême droite qui divise... extrêmement. 5 pages d’enquêtes, d’analyse, de témoignages, de reportage et de dessins ! le Ravi en état d’urgence… sociale : un cahier très spécial le Ravi est allé traîner ses guêtres aux états généraux de l’urgence (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org