Ce mois-ci dans le Ravi

le Ravi redresse les bras !

L’enquête
le 16/12/2014

le Ravi est en « redressement judiciaire ». Mais le mensuel régional qui ne baisse jamais les bras, n’est pas le seul journal à connaître des difficultés. Une grande partie de la presse, imprimée ou en ligne, traverse une tempête. A l’image de celle qui frappe tout le secteur associatif…

JPEG - 80.5 ko

Liquider ? Redresser ? C’est la deuxième option que nous sommes allés défendre devant le tribunal. Lequel a jugé que notre « redressement » n’apparaissait « manifestement pas impossible ». le Ravi n’est pas isolé avec ses difficultés. La presse, imprimée ou en ligne, va mal. Le quotidien La Marseillaise est lui aussi en « redressement judiciaire ». Et le problème n’est pas que régional. Alors que faire ? Survivre d’abord. Préserver ce qui peut l’être encore. Contraints de nous infliger un plan social, nous allons devoir réduire notre pagination, sans rien lâcher de notre ambition éditoriale. L’idée est de gagner un peu de temps pour, très vite, nous réinventer. Les idées et les envies fourmillent déjà...

Nous comptons, avec les Médias citoyens, faire aussi entendre notre voix dans les débats sur les conditions politiques et économiques nécessaires pour qu’existe une presse libre. Le projet de « sociétés de presse à but non lucratif », cher à Mediapart, semble aller dans le bon sens, a contrario des aides à la presse opaques et dispendieuses. La transformation du journal Altermondes en Scic, une coopérative d’intérêt collectif, est séduisante. Une certitude : nous n’irons pas, comme Nice-Matin, chercher Bernard Tapie pour sauver le navire ! Rassurez-vous, le Ravi, sans valeur marchande ou patrimoniale, ne l’intéresse pas…

Il va falloir, surtout, repenser le lien qui existe entre nous, les journalistes « pas pareils », et vous, les lecteurs « pas pareils ». Une association des Amis du Ravi va être créée [Pour contacter cette asso, c’est par là]. L’ampleur de votre mobilisation pour qu’un journal irrévérencieux dédié à l’enquête existe, dans une région où électeurs xénophobes et pères Ubu ceints d’écharpes tricolores font la loi, sera déterminante. Pour que le Ravi redresse les bras, manifestez-vous !

Michel Gairaud

Au sommaire de la grosse enquête « le Ravi redresse les bras ! », dans le Ravi n°124, daté décembre 2014, actuellement chez les marchands de journaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur.


Page 10 & 11 « Le pluralisme au tapis », tour d’horizon en Paca
Page 11 « La bourse ou la vie » : abonnez-vous !
Page 12 « Les nouvelles combines à Nanard », enquête sur Bernard Tapie
Page 12 « Pour que vive la presse citoyenne », Par Thierry Borde, du réseau Médias citoyens
Page 13 « Le monde merveilleux de l’économie sociale et solidaire », enquête sur l’ESS
Page 13 Strip dessiné : les « Vieux » redressent les bras !

le Ravi redresse les bras !

Edito
le 16/12/2014

Ceci n’est pas un numéro du Ravi. Ceci est LE numéro que nous aurions aimé ne pas publier. Parce qu’il y est question d’un mensuel « pas pareil » en cessation de paiement que la justice pourrait « liquider » s’il ne se « redresse » pas très vite. Parce qu’il annonce, là, tout de suite, une « restructuration », un « plan social », bref, l’obligation de tailler dans les effectifs d’une équipe déjà tout sauf pléthorique. Parce qu’il témoigne des difficultés d’une certaine presse, celle qui n’est pas la propriété d’un Bernard Tapie, des marchands de soupe, de téléphones, de béton ou d’armement…

Ceci n’est pas un enterrement. Ceci est un pari, du genre impossible, que nous sommes déterminés à relever. Celui de ne pas baisser les bras alors que la résignation semble devenir un sport local : résignation face à l’extrême droite et la droite extrême qui veulent définir seules l’identité de notre région, résignation face aux baronnets ubuesques qui assoient leur trône sur la démocratie locale, résignation face au pouvoir de l’argent. Ceci est un appel. Pour que vive une presse libre, dédiée à l’enquête et à l’irrévérence.

Pour que le Ravi redresse les bras, va réduire un temps sa pagination (de 24 à 16 pages dés janvier) mais sera toujours au rendez-vous tous les mois (enfin, si vous en décidez ainsi en faisant le pari de nous aider à survivre pour nous réinventer). Pour vous abonner et pour faire abonner à ce journal vos amis et vos ennemis, c’est par ici.

Au sommaire du Ravi n°124, décembre 2014

le - 16/12/2014 -

La grosse enquête le Ravi redresse les bras ! le Ravi est en « redressement judicaire ». Mais le mensuel régional qui ne baisse jamais les bras, n’est pas le seul journal à connaître des difficultés. Une grande partie de la presse, imprimée ou en ligne, traverse une tempête. A l’image de celle qui frappe tout le secteur associatif. Enquête sur le paysage médiatique régional, les manœuvres de Bernard Tapie, sur le monde « merveilleux » de l’économie sociale et (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org