Il doit y avoir un Ravi à Noël ! - novembre 2009

« Tenez bon ! »

le 1er/11/2009

Griffonnées sur les bulletins d’abonnement ou sur le revers des chèques adressés à la Tchatche, florilège de petites phrases d’encouragements... « D’après Picasso, « la beauté devait sentir sous les bras ». Si vous les baissez, ça sentira plus rien, et ce serait bien dommage. » Michel, Mane (04) « Cher Ravi, tu es le seul à me rassurer, me faire sourire et rire de bon cœur parfois. Oui il faut vivre ! Il y a tant à dire, à faire. » Françoise, Marseille « On est (...)

Lire la suite...

Il faut qu’il y ait un Ravi dans la crèche à Noël !

le 1er/11/2009

le Ravi, le mensuel d’infos et de satire en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, a besoin de la mobilisation de ses lecteurs pour continuer l’aventure. Sa disparition serait un nouveau revers pour le pluralisme de la presse régionale auquel nous sommes très attachés. Nous ne voulons pas que le Ravi baisse les bras ! Il faut aider ce journal à vivre. Ils sont artistes, gens de lettres ou de médias. Ce sont des « régionaux » ou qui vivent loin de Paca. Ils sont quelques fois connus (...)

Lire la suite...

Un journal, un projet

le 1er/11/2009

le Ravi est édité par une association : la Tchatche. Quésaco ? Son président nous explique tout et plus encore... le Ravi n’est pas seulement ce que vous croyez. Sous ses dehors mêlant investigations citoyennes et débordements primesautiers savamment encadrés, il est la tête de pont d’un projet plus global : celui de la défense et de la valorisation de la parole et de la presse dans notre démocratie, et plus précisément dans notre région Paca. Ce projet est porté par La (...)

Lire la suite...

La Tchatche en actions en 2009

le 1er/11/2009

le Ravi crèche à… le Ravi a créché à La Seyne-sur-mer (83), avec un numéro spécial sur la ville et, le 16 avril, aux Chantiers de la Lune un débat et un concert de Petite Musique Les Rencontres des « Amis du Ravi » Deux soirées débats à Avignon à la Maison alternative et solidaire, deux soirées à Marseille à l’Equitable café, deux soirées à Toulon au Café culture, un soir à Nice au PECOS. le Ravi, le mensuel régional qui tend la main aux jeunes ! Ateliers sur la presse (...)

Lire la suite...

J’y pense en me rasant

le 1er/11/2009

Administrateur au Ravi, c’est parfois être à la fois afficheur dans les kiosques, vendeur à la criée, responsable du site internet, communicant, agent commercial, chercheur de partenariats, journaliste. Le tout bénévolement bien entendu... 8h35. Après avoir déposé ma fille à l’école, j’ouvre mon ordinateur. Tiens, Agnès, la trésorière, s’est levé très tôt ce matin. Son premier mail date de 5h20. Une tasse de café plus tard, j’envoie moi aussi un message à (...)

Lire la suite...

le Ravi de A à Z

le 1er/11/2009

Le mensuel régional « qui ne baisse jamais les bras » : qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi ? A comme abonnement Soulignons par un calcul purement égoïste (Adam-smithien) que l’abonnement fait du Ravi une lecture d’un rapport qualité / prix rare : 22 euros pour 308 pages annuelles, c’est 7 centimes la page. Le bulletin est page 24. B comme bénévole Le journal est réalisé pour beaucoup bénévolement. Impossible en effet, à ce jour, de payer tout le monde ! Mais, pour (...)

Lire la suite...

La diffusion est un sport de combat

le 1er/11/2009

Comment un mensuel atypique réussit-il l’exploit de trouver sa place chez les marchands de journaux en Paca ? Ben, c’est pas facile. « Ce journal de merde ! » Contrairement à ce que son statut peut laisser penser, un kiosquier n’est pas toujours accueillant. Et même, de temps en temps, carrément hostile lorsque le Ravi frappe à sa porte. A l’image de ce quinquagénaire d’un quartier populaire de Six-Fours-les-Plages démarché en avril dernier. Curieusement, les (...)

Lire la suite...

Des journaux « pas pareils »

le 1er/11/2009

La presse satirique locale et régionale, à la périodicité diverse ou irrégulière, résiste malgré ses tous petits moyens. Trois exemples hors des frontières de Paca. Grands oubliés des États généraux de la presse, destinés à trouver des solutions à la crise économique de la profession, les petits canards railleurs continuent, loin de Paris, bon an, mal an, à vitupérer pêle-mêle les politiques locaux et leurs petits travers, les collectivités territoriales et leur prodigalité intéressée, les (...)

Lire la suite...

le Ravi et la réclame

le 1er/11/2009

Historiquement, la ligne de l’association quant à son financement par la publicité a toujours été claire, résumée par le mantra « culture et viticulture ». Exceptée notre passion pour l’œnologie, la ligne éthique du journal en matière de publicité est donc réservée aux seuls événements culturels. Possible ? Souhaitable, diront certains. Abominable, diront d’autres. Et, Tchatche oblige, les discussions sont animées lorsque ce sujet est abordé, de manière récurrente, (...)

Lire la suite...

Il doit y avoir un Ravi à Noël !

le 1er/11/2009

Si votre mobilisation se poursuit au même rythme, il y aura un Ravi à Noël et en 2010. A situation exceptionnelle, dispositif exceptionnel. Nous consacrons notre « grosse enquête » à ce mensuel et à l’association qui l’édite. Un exercice de transparence pour dessiner, avec vous, ce à quoi pourrait ressembler l’avenir. Stop ou encore ? C’est la question que nous vous avons posée début octobre. Assaillis par les petites galères accumulées, la baisse générale des (...)

Lire la suite...

Le côté « phynances »

le 1er/11/2009

Si le Ravi lève les bras au ciel, c’est aussi en signe d’émerveillement devant l’exploit de son financement réitéré six années durant. Présentation par la trésorière de la Tchatche de nos comptes, de notre (précaire) montage économique et de nos (ambitieux) objectifs. En juillet dernier, les voyants du Ravi sont passés au rouge ; l’alarme donnée publiquement fin septembre. Malgré nos plus savantes conjectures, le diagnostic était radical : La Tchatche, association (...)

Lire la suite...

@-Leravi - http://www.leravi.org