Jean-Marc Rouillan condamné à huit mois de prison

septembre 2016
Jean-Marc Rouillan, ancien membre d'Action directe, a été condamné ce mercredi 07 septembre 2016, à huit mois de prison pour "apologie du terrorisme" suite à la "Grande Tchatche" qu'il nous a accordé en février 2016. Lors de son procès en juin dernier, sa condamnation sans ambiguïtés de Daech et des auteurs des attentats de Paris, qu'il avait qualifié de "courageux" dans notre émission sur radio Grenouille mais tout en dénonçant leur "idéologie mortifère", n'y a rien changé. La justice, en suivant les réquisitions du Parquet (partiellement car il avait requis un an de prison) elles-mêmes conformes au souhait du ministre de l'intérieur, a-t-elle voulu faire un exemple en réclamant le retour en prison, pour quelques mots sortis de leur contexte, d'un homme qui a pourtant déjà purgé lourdement sa peine durant un quart de siècle et qui ne menace plus personne ? Les avocats de JM Rouillan vont faire appel, qui est suspensif, et dénoncent une décision "inquiétante pour la liberté d'expression" (1). En attendant de revenir dans notre prochaine édition sur ce jugement, qui prolonge un emballement médiatique, nous republions ci-dessous notre reportage lors du procès, le 24 juin 2016, à la 16ème chambre du tribunal correctionnel de Paris.
Imprimer