Le marché de la mort pète le feu

novembre 2020 | PAR Jean-François Poupelin
La mort n’est pas triste pour tous. Le secteur funéraire se porte très bien, comme les produits financiers aux noms douteux qui spéculent dessus.